Comment lancer un site de vente en ligne en Suisse en 5 étapes?

1. Créez votre business plan
2. Validez votre concept
3. Créez votre identité
4. Enregistrez-vous légalement
5. Créez votre site de vente en ligne
6. Cherchez vos premiers clients

« Non, mais dis donc, tu nous as dit cinq étapes et il y en a six ? » Promis juré, l’étape que j’ai ajoutée va faire toute la différence dans votre projet de site de vente en ligne. Top départ, on commence par l’étape la moins sympa, mais cruciale : LE BUSINESS PLAN.

1. Créez un business plan pour votre site d’e-commerce

Pourquoi le business plan est-il important ? Parce qu’un bon produit (en assumant que le vôtre est bon) ne suffit pas à faire le succès d’un site de vente en ligne. Il est ainsi essentiel de se poser les bonnes questions :

  • Mon produit répond-il au besoin d’une certaine clientèle ? Quel public vais-je précisément toucher avec ce produit ?
  • Vais-je gagner assez d’argent pour couvrir mes coûts et me verser un salaire ?
  • Quels sont mes avantages concurrentiels ? Pourquoi un client achèterait-il chez moi plutôt qu’ailleurs ?
  • Comment vais-je trouver mes premiers clients?

Le business plan vise à combler de potentielles lacunes et identifier vos forces et faiblesses. Il vous permet aussi de commencer à valider votre idée. Il s’agit donc d’une étape INDISPENSABLE.

Où trouver un modèle pour mon business plan ?

Utilisez le modèle de business plan du Crédit Suisse qui est très complet.

Conseils

  • Évitez le plus possible les hypothèses et effectuez des recherches concrètes. N’hésitez pas à faire des recherches sur internet, sur le terrain ou passer des coups de fil.
  • Regardez qui seront vos concurrents, quelles sont leurs forces et leurs faiblesses
  • Définissez précisément vos avantages concurrentiels, en d’autres termes ce qui fait qu’un client achètera chez vous plutôt que sur un site en ligne concurrent ou dans un magasin.
  • Renseignez-vous sur l’état de l’e-commerce en Suisse. Vous pouvez télécharger des rapports gratuits chez datatrans.
  • Détaillez la logistique, à savoir d’où provient la marchandise, ou est-elle stockée, qui s’occupe de préparer les envois et les retours et de quelle manière ?

Faute de recherches concrètes, les hypothèses et les projections de votre business plan seront vite dépassées lorsque vous passerez à la réalisation de votre projet et chercherez vos premiers clients.

2. Validez votre concept (mon étape favorite)

Lorsqu’on décide de monter une entreprise, on a tendance à garder l’idée secrète et à en parler le moins possible. On a peur qu’on nous la vole. Or c’est le contraire qu’il faut faire, parlez-en le plus possible autour de vous, car :

  • Des idées tout le monde en a tout le temps. Vous n’êtes sûrement pas le premier à l’avoir eue ni le dernier.
  • Il y a très peu de chances que quelqu’un se dise : « Ah ! Tiens quelle bonne idée, et si je laissais tomber tous mes plans de vie pour lui piquer son idée ? »
  • Ce qui compte pour la réussite d’un site e-commerce, c’est surtout la façon dont vous allez exécuter cette idée.
  • Le feedback de tierces personnes sur votre concept vous permettra de le modifier et de l’améliorer.

Validation de votre idée par sondages et prototypes

Vérifiez ce que les gens pensent de votre idée et si elle répond à leurs besoins. Créez par exemple un sondage avec l’outil Google Surveys. Google Surveys vous permet de créer et de distribuer votre sondage. Il est néanmoins uniquement disponible pour la Suisse allemande actuellement. Si vous désirez réaliser des sondages en français, vous devrez les créer via un autre outil (Google form ou typeform) et les distribuer via votre propre réseau, par exemple via Facebook ou LinkedIn.

Ou encore mieux, faites un test en essayant de vendre votre produit sur Ebay, sur un marché ou parmi vos connaissances. Si le test est probant, il est temps de passer à la suite.

3. Créez-vous une identité

Vos clients doivent sentir de la substance derrière votre produit et votre entreprise. Ils veulent être inspirés, connaître votre histoire.

  • Choisissez un nom court, facile à prononcer, intemporel et simple à retenir.
  • Vérifiez si votre nom de domaine est toujours disponible sur hostpoint.ch.
  • Si vous optez pour une entreprise simple (individuelle), son nom doit comporter votre nom de famille. Ne vous inquiétez pas, il n’est pas nécessaire de le faire figurer dans votre nom de domaine ou vos publicités, mais seulement dans vos documents officiels. Ainsi, votre site peut s’appeler « le-souk.ch » et votre entreprise « Le Souk – Meubles orientaux Morand ».
  • Histoire et « mood » – rassemblez quelques images et mots clefs qui représentent votre identité. Le but est de conférer une personnalité, un caractère, à votre site de vente en ligne.

4. Enregistrez votre entreprise de vente en ligne auprès des autorités suisses

Votre site a besoin d’un cadre légal. Il est relativement facile et rapide de créer une entreprise en Suisse. Nous vous conseillons le site gratuit de la Confédération easy-gov qui vous guidera dans les différentes démarches. Notez que s’il s’agit d’une société individuelle, votre seule obligation légale est de vous annoncer auprès de la Caisse de compensation de votre canton.

5. Créez votre site de vente en ligne

Réaliser son site d’e-commerce soi-même

Il est possible de monter soi-même un site de vente en ligne. Dans quels cas est-ce approprié ?

  • Votre shop en ligne est une activité accessoire et n’est pas destiné à remplacer votre activité principale
  • Vous vendez un petit nombre de produits différents
  • Vous n’avez pas d’objectifs commerciaux à remplir
  • Vous avez du temps pour apprendre et des affinités avec la photographie, internet et les techniques de promotion.

Dans ces cas-là, essayez par exemple shopify.

Engager un professionnel

Dans tous les autres cas, nous vous conseillons de vous adresser à un freelance ou à une agence web. À ce sujet, nous vous invitons à lire les articles suivants qui pourraient vous aider :

Combien coûte un site internet?

Dans cet article, vous trouverez des estimations de tarifs suisses et des conseils pour économiser sur la réalisation de votre site web.

Dois-je engager un web designer ?

Dans cet article vous apprendrez pourquoi il est préférable d’engager un web marketer plutôt qu’un web designer.

6. Cherchez des clients

Tout est en place, votre nom, votre site et vos produits. Il s’agit maintenant de la partie la plus ardue, celle de chercher vos clients. Si vous avez déjà engagé un web marketeur, il se chargera de vous aider dans cette étape. Sinon, voici quelques pistes :

  • Activez votre réseau personnel
  • Renseignez-vous sur le SEO (référencement Google) et optimisez votre site
  • Démarrez une campagne de publicité Adwords
  • Lancer votre newsletter
  • Réfléchissez à des campagnes marketing alternatives, par exemple le inbound marketing.

Conseil : si vous souhaitez développer votre site de vente en ligne, entourez-vous de personnes expérimentées connaissant le domaine.

cout d'un site internet